Petites formes marionnettiques - La Maison du Théâtre - Finistère
×
Fermer

Information

Pour toute demande de remboursement de billets,
nous vous remercions d'adresser un courriel à
billetterie@lamaisondutheatre.com, accompagné de votre RIB.

Petites formes marionnettiques

Revenir à la liste

En résidence de création du 19 au 23 avril 2021

Théâtre et marionnettes

La Maison du Théâtre propose de découvrir 4 petites formes marionnettiques réalisées par des artistes réunis au sein de La Maison de la Marionnette de Guilers : Juan Perez Escala , Sabine Mit­telhammer ainsi que Antonin Lebrun, Pierre Dupont et Kristina Dementeva, ces trois derniers issus de l’École Na­tionale de la Marionnette de Charleville Mézière.
En invité spécial, Scalpel, dernière création de la compagnie Tro-Héol.

Présentation réservée aux professionnels : vendredi 23 avril à la Maison du Théâtre

14h : accueil
14h30 : De plus en plus de rien  (20 min) suivi de Variations autour du rêve et de la folie  (15 min)
15h30 : Scalpel – Tro Heol (45 min)
16h30 : Terror – Antonin Lebrun (15 min) suivi de Le Prestige - Sabine Mittelhammer (20 min)

Informations et inscriptions : creation.diffusion@lamaisondutheatre.com
02 98 47 33 42
Contact : Valérie Marrec - Direction des productions

 

 

→ Variations autour du rêve et de la folie / mise en scène et jeu : Juan Perez Escala

Pour nourrir sa prochaine création, Sueño (rêve en espagnol), Juan Perez Escala restitue une semaine d'expérimentation artistique autour de poèmes d'Emily Dickinson qui parlent, entre autres, du rêve et de la folie. Partagez ici notre folie du moment, une ouverture vers un ailleurs insondable. "Pour être hanté nul besoin de maison. Le cerveau a des couloirs pires qu'un lieu matériel" Emily Dickinson © Juan Perez Escala

 

→ Terror / mise en scène : Juan Perez Escala, Pierre Dupont, Sabine Mittelhammer, Kristina Dementeva, Antonin Lebrun / jeu : Antonin Lebrun

Un marionnettiste et la marionnette d’un écorché. Métaphore du mal dans la peau, il traîne sa carcasse et se tord de terreur sans savoir vraiment pourquoi. Après tout, qui traîne qui ? © Antonin Lebrun

→ Le Prestige / mise en scène : Antonin Lebrun / jeu : Sabine Mittelhammer

Dans son spectaculaire dernier numéro, le grand magicien Francesco Carpenteri accompagné de sa mystérieuse assistante, vous emporte dans une histoire d’amour au delà des limites des réalités de notre monde. Rien n'est ce qu'il semble être: le chagrin est la joie, la peur est le courage, l'échec est une opportunité et tout semble transformé. © Cie Handmaids

 

→ De plus en plus de rien / mise en scène et jeu : Pierre Dupont et Kristina Dementeva

C'est la fin. Le monde s'effondre. 20 minutes. C'est tout ce qui reste. Au milieu du chaos, deux créatures : une hyène, résignée à son sort, fataliste. Et un ver de terre, plutôt septique et pas prêt à se laisser faire...

 

→ Scalpel / mise en scène : Martial Anton et Daniel Calvo Funes / jeu : Mélanie Depuiset et Frédéric Rebière

2053. Au troisième sous-sol d'une bibliothèque municipale, à l'abri des regards, Emma est «technicienne d'archivage des ouvrages délaissés». Elle vient juste de passer brillamment tous les examens pour accéder au poste de technicienne d'accueil en surface de la bibliothèque, où elle sera enfin au contact direct du public. Mais c'est sans compter les critères physiques d'admission. Heureusement, elle a quelques économies... Le cabinet de chirurgie auquel elle s'adresse lui ouvre un champ des possibles abyssal... et aura tôt fait de la convaincre que cette initiative salvatrice pour sa carrière, lui permettra d’être une Femme du 21ème siècle ! © Martial Anton

mise à jour : 29 mars 2021